Rechercher

Qui est inquiet devant un trouble de sommeil de l’enfant : les parents ou l’enfant ?

When it comes to design, the Wix blog has everything you need to create beautiful posts that will grab your reader's attention. Check out our essential design features.




TROUBLE du SOMMEIL de l’ENFANT

C’est un motif fréquent de consultation pédiatrique (20 à 30 % des enfants en sont atteints en France). Ce sont les parents qui sont très demandeurs d’aide (l’enfant lui, supporte habituellement parfaitement ses troubles). Dans la grande majorité des cas, les troubles du sommeil sont tout à fait bénins. De quel type de trouble s’agit-il ?

Les parasomnies : cauchemars, rêves d’angoisse, terreurs nocturnes, somnambulisme, somniloquie, illusions à l’endormissement ou au réveil, paralysie, myoclonies, rythmies de la tête …

Les insomnies :

- Du nourrisson : de la naissance à 3 mois, réveils nocturnes fréquents avec pleurs et de cris. Après 3 mois, difficultés d’endormissement ou des réveils agités.

- De 1 à 3 ans : réveil ultra précoce, opposition au sommeil, angoisse du sommeil…

- Age scolaire : enfant qui ronfle se réveille souvent à cause d’apnées transitoires.

Points importants :

- La plupart des troubles du sommeil de l’enfant sont bénins pour lui, mais très indisposant pour la famille.

- La plupart des hypersomnies sont liées à une mauvaise hygiène de la régularité du sommeil.


3 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout